Vie et œuvre du designer et architecte Eero Saarinen

L’architecte et designer américain d’origine finlandaise Eero Saarinen a conçu certains des meubles les plus révolutionnaires du 20è siècle, notamment la chaise Tulipe et une collection de chaises et tables monopied.

Il est aussi célèbre comme architecte pour avoir designé l’arche de Saint-Louis et le terminal de la compagnie TWA à l’aéroport John Fitzgerald Kennedy.

Jeunesse finlandaise et déménagement aux USA

Eero Saarinen
Le designer et architecte Eero Saarinen

Eero Saarinen nait à Kirkkonummi, petite ville à proximité d’Helsinki, en Finlande, en 1910. Son père Eliel Saarinen est un architecte moderniste qui a acquis une certaine notoriété, sa mère travaille dans le design textile.

La famille Saarinen déménage à Bloomfield Hills dans le Michigan, aux Etats-Unis, en 1923. Eliel Saarinen est nommé professeur à la Cranbrook Academy of Art.

Etudes en sculpture et design

Eero fait des études en sculpture et design de meubles à la Cranberry Academy of Art : il y rencontre l’architecte et designer Charles Eames qui deviendra un de ses proches collaborateurs, Ray Kaiser qui deviendra la femme et collaboratrice d’Eames et de Saarinen, et Florence Schust qui deviendra Florence Knoll et prendra plus tard la direction d’une des plus grandes marques de mobilier des Etats-Unis, et pour qui Saarinen produira certains de ses meubles les plus célèbres.

Eero Saarinen poursuit ses études en Europe : il étudie la sculpture à l’Académie de la Grande Chaumière, école d’art à Montparnasse à Paris, puis à la Yale School of Architecture ; il en sort diplômé en 1934. Il en profite pour voyager en Europe et découvrir le renouveau des arts contemporains, notamment les créations du Bauhaus, de Marcel Breuer, Ludwig Mies Van der Rohe, etc ; il visite également l’Afrique du Nord. Il rentre aux Etats-Unis en 1936 pour travailler dans l’agence d’architecture de son père, Saarinen, Swanson and Associates.

Eero Saarinen, architecte et designer

Collaboration avec Charles Eames

En 1940, en collaboration avec Charles Eames, Eero Saarinen gagne le premier prix du concours « Organic Design in Home Furnishings » organisé par le MoMA (Museum of Modern Art de New York), avec une chaise en contreplaqué moulé, technique novatrice empruntée au designer finlandais Alvar Aalto.

Eero Saarinen Charles Eames Organic Chairs MoMA
Eero Saarinen – Charles Eames Organic Chairs de l’exposition Organic Design in Home Furnishings au MoMA, 1940

Service militaire dans l’OSS

Naturalisé américain en 1940, Eero Saarinen fait son service militaire alors que les Etats-Unis entrent en guerre contre l’Allemagne nazie et le Japon impérialiste. Il travaille pour l’Office of Strategic Services (OSS) entre 1942 et 1945, conçoit des manuels militaires et designe la salle de crise de la Maison Blanche.

Les Case Study Houses de la revue Arts & Architecture

En 1949, la revue Arts & Architecture organise un concours d’architecture de maisons innovantes, les Case Study House. Eero Saarinen s’en voit confier une en collaboration avec son ami designer Charles Eames et sa femme Ray Eames.

La Grasshopper Chair pour Knoll

En 1946, le fabricant de meubles Knoll Associates commande à Eero Saarinen un modèle de chaise basse. Saarinen conçoit la Grasshopper lounge chair and ottoman.

Eero Saarinen Grasshopper lounge chair and ottoman
Eero Saarinen – Grasshopper lounge chair and ottoman – chaise sauterelle

La Gateway Arch de Saint-Louis

En 1947, Eero Saarinen gagne un concours d’architecture organisé par le Jefferson National Expansion Memorial, qui a pour but de célébrer la conquête de l’ouest. Le projet de Saarinen consiste en une gigantesque arche de 192 mètres de hauteur, recouverte d’acier inoxydable. La Gateway Arch ne sera construite à Saint-Louis en 1963 qu’après la mort de l’architecte.

Eero Saarinen Gateway Arch de Saint Louis
Eero Saarinen – Gateway Arch de Saint-Louis

Le fauteuil Womb pour Knoll

En 1948, nouvelle collaboration avec Knoll Associates : Saarinen poursuite dans sa veine du design organique et designe le fauteuil Womb – Model 70, dont la forme reprend celle du siège conçu avec Charles Eames, victorieux au concours du MoMA, mais en remplaçant l’assise et le dossier en contreplaqué moulé par une coque de plastique et fibre de verre moulé.

Eero Saarinen Womb Chair fauteuil matrice
Eero Saarinen – Womb chair and ottoman (1948) – fauteuil matrice

En 1950, Saarinen conçoit pour Knoll le fauteuil de bureau Model 71, qui connaitra un grand succès et fera de Knoll un des plus grands fabricants de mobilier de bureau des Etats-Unis.

Les grands projets en architecture

Quand son père Eliel meurt en 1950, Eero le remplace au sein de son agence d’architecture, et réalise des projets prestigieux pour des grandes entreprises ou de grands lieux institutionnels : General Motors, le MIT, l’Université de Yale, la compagnie aérienne TWA dont il dessine le terminal à l’aéroport d’Idlewild qui deviendra l’aéroport JFK, les laboratoires Bell ou le réseau de télévision CBS.

Eero Saarinen Terminal TWA a laeroport JFK
Eero Saarinen – Terminal TWA à l’aéroport JFK

Le Pedestal Group : la Tulip Chair, la Tulip Table, le Tulip Armchair

En 1957, Eero Saarinen fait son grand retour dans le design de meubles avec une collection qui va révolutionner la discipline : le Pedestal Group.

Il s’agit pour le designer de supprimer les pieds des meubles, des chaises, des fauteuils, des tables, et de tous les remplacer par un pied central unique, conçu en fonte d’aluminium.

Cette collection inclut la fameuse chaise Tulipe, le fauteuil Tulipe, la table Tulipe, qui tous deviendront des icones du design contemporain, révolutionnaires par leur forme unitaire, tous les éléments structurels et fonctionnels du meuble se réunissant en une seule forme globale, un concept également apprécié par un autre designer d’origine scandinave, Arne Jacobsen.

Eero Saarinen Pedestal Groupe table tulipe chaise tulipe fauteuil tulipe
Eero Saarinen – Pedestal Group – table tulipe, chaise tulipe

Décès précoce

Sa carrière intense s’interrompt brutalement quand, atteint d’une tumeur au cerveau, il meurt pendant une opération chirurgicale à l’âge de 51, en 1961. Ses associés reprennent son agence d’architecture et finissent ses projets. Le MoMA lui consacre une exposition permanente.

Retour haut de page